• Lomela

En Mode Slow.

Dernière mise à jour : 14 août 2021


Si LOMELA est d'abord la proposition de modes de consommation alternatifs à ceux que nous connaissons actuellement dans nos sociétés modernes et occidentales, je vous propose d'aller encore plus loin en vous partageant les bienfaits d'un nouveau mode de vie. Celui de la slow attitude à adopter dans un maximum de domaine dans votre vie quotidienne.

Parce que prendre le temps de faire les choses, c'est aussi les réaliser avec plus de réflexion, avec plus d’engagement, de profondeur, avec plus de sens.

Il est temps de réapprendre à vivre mieux. Car au fond , l'objectif global avec LOMELA c'est de réapprendre à vivre mieux !



Attention ! Je ne parle pas de bonheur. Je n'ai pas la prétention de dire ou de faire croire qu'en adoptant une quelconque méthode, vous serez plus heureux. Même si je pense que vivre mieux apporte une part de bien- être importante et donc par extension, une part de bonheur.

Alors, qu'est-ce que j'entends par vivre mieux ?

Mon expérience me fait penser, que vivre mieux, c'est d'abord être en phase avec ses propres valeurs ! AH ! Cela implique donc de les définir, puis d'observer où l'on se situe par rapport à cela. C'est un long travail, pas toujours facile à entreprendre, beaucoup ne le commence même jamais. Mais pour moi, c’est un cheminement essentiel pour définir sa propre identité. Pour avoir un regard "vrai” et juste sur soi -même, et s'accepter tel que l'on est avec ses qualités et ses défauts, ses propres forces et ses propres faiblesses.

Pour en revenir, à la notion du "vivre mieux", et en apporter une définition, peut- être plus globale qui parlera au plus grand nombre, j'ai demandé autour de moi ce que cela pouvait signifier de vivre mieux, et voici ce qui est apparu le plus souvent dans les réponses.

Moins de frustration/moins de stress/ plus de temps pour soi et avec ses proches/ être en bonne santé.

Alors, je vous le demande, qu’est-ce qui vous empêche aujourd'hui de vivre mieux ! Qu’est ce qui peut générer aujourd’hui dans nos vies du stress, du mal être physique, du manque de temps ?

Chacun apportera ses réponses et verra déjà se dessiner des leviers à articuler pour opérer des changements dans sa vie et y voir une grande amélioration.

Chacun pourra se créer un premier chemin vers cette quête du bien -être, du vivre mieux !


Voici une première proposition : rejoindre le mouvement slow.


Le mouvement Slow, c’est quoi?

La Slow Attitude , c’est tout simplement, savoir ralentir, lever le pied et donner un autre rythme à sa vie, qui bien souvent est effréné.

La slow attitude c’est savoir se déconnecter, des outils technologiques (téléphone, ordi, télévision), qui sont des outils visuels, pour se tourner faire des facultés plus manuelles. C’est être plus actifs que passifs et solliciter d’autres part de soi.

La slow attitude, c’est se couper du bruit et de l’agitation permanente à l’extérieur et apprécier le silence pour se reconnecter à soi et aux autres.

La slow attitude, c’est prendre le temps d’observer le monde autour de soi, c’est être attentif , et ancré dans le moment présent en profitant de choses simples : un moment de partage avec ces proches, la lecture d’un livre, une ballade silencieuse dans un parc, une bonne douche! Oui, car même le moment de la douche peut se transformer en véritable moment de plaisir et de bien être quand on prend le temps. Et nul besoin d’avoir un spa chez soi, quelques bougies et produits adaptés, peuvent largement faire l’affaire, vous verrez... (ce sera un autre sujet)

Enfin, la slow attitude , c’est consommer de façon raisonnée .

En somme, la slow attitude , c’est choisir un mode de vie plus sain et différent de celui que nous pouvons connaitre actuellement , et changer de mauvaises habitudes cumulées avec le temps.


Que de discours nobles! Mais comment fait-on en pratique?

La bonne nouvelle c'est qu'on peut adopter cette attitude Slow dans tous les domaines de notre vie quotidienne, j’ai pu déjà citer quelques exemples plus haut. Et c'est un vaste sujet que l'on pourra approfondir ici, au fur et à mesure.


En matière d’économie et de business, la slow attitude, c’est penser davantage à une économie circulaire.

C’est pourquoi chez LOMELA, on a choisi de mettre principalement en avant des produits de seconde-main et cette démarche s’inscrit pleinement dans une lutte contre le gaspillage.


Je ne vous cache pas que créer une entreprise orientée vers le seconde-main n’a pas été une évidence toute de suite.

Avant LOMELA , j’avais créé une marque de prêt- à-porter qui bien qu’elle était déjà en phase avec mon goût de l’artisanat, et des belles matières,ne s’inscrivait pas totalement dans les valeurs que je défends aujourd’hui. Mais c’était un premier essai qui a eu le mérite de me faire découvrir les rouages de l’expérience entrepreneuriale et que je pourrais également vous partager.

J'ai aussi compris à quel point il est important de travailler avec des personnes qui partagent la même vision et les mêmes valeurs que vous.

Chez LOMELA, nous sélectionnons nos produits avec soin, en mettant une attention toute particulière sur la provenance des produits et les matières utilisées dans leur confection.

Nous privilégions les produits fabriqués en France et en Europe d’une manière générale qui sont un gage de meilleure condition de fabrication mais aussi de meilleur traitement des personnes dans leur travail. Quant aux matières, ce sont les matières naturelles que nous sélectionnons en premier lieu car elles sont bien évidemment de meilleure qualité, plus durables, leur production est beaucoup moins nocives pour la planète. Elles sont à privilégiées dans notre garde-robe.

Recycler, réparer, faire du troc, ce sont des moyens de consommation « vieux » comme le monde qui participent à la durabilité et c’est ce que nous avons choisi de faire chez LOMELA. Il y a tellement de produits déjà existants et de bonne qualité, pourquoi en faire d’autres de moins bonne qualité et de façon massive? C’est juste absurde ! Ça n'a pas de sens!

LE RECAP’ !


Mieux consommer, c’est moins jeter, donc moins polluer!

Mieux consommer , c’est mieux agir en réduisant les déchets, pour une vie et (sur le long terme) une planète plus propre.

Mieux consommer, c’est privilégier les matières naturelles.

Mieux consommer, c’est connaître ses besoins réels et ainsi éviter de gaspiller d’où les dressing-détox que je vous propose pour vous accompagner dans la réalisation de votre vestiaire responsable.

Mieux consommer, c’est participer et encourager le développement (et le retour) de nombreux métiers, dans la filière artisanale notamment.

Mieux consommer c’est contribuer à l’amélioration de la qualité de vie de nombreuses personnes.

Mieux consommer c’est être responsable... éco-responsable.

Alors soyez attentifs au monde qui vous entoure, aux personnes que vous rencontrez, lisez les étiquettes, regardez la provenance des produits, renseignez-vous sur les conditions de travail des personnes concernées, sur la politique des entreprises, leur positionnement et leur engagement.

Adopter la Slow attitude, c’est être engagé, exigeant, créatif, stimulant, bienveillant, juste envers soi-même et les autres.

Adopter la Slow attitude, c’est retrouver une forme de liberté, en étant attentif à l’essentiel, et beaucoup moins dépendants des diktats de la société occidentale d'aujourd’hui.

Alors, quand est-ce que vous passez en mode Slow ?



Retrouvez la version audio de l'article dans le podcast LOMELA sur Spotify ou Anchor


30 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout